Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

Wakaba, 20 Rue de l’Exposition, Paris, France

Le 6 December 2013, 23:00 dans Cuisine 0

Situé juste derrière la rue Saint-Dominique et la fontaine de Mars, Wakaba est une découverte ! Pas cher, frais, original, je n’ai que des éloges à faire ; pour déjeuner, nous avons pris le o-bento et le menu. Tout d’abord, nous avons dégusté de petits légumes de saison, puis un étonnant miso rouge (par la teinte et par le goût) et une espèce de soupe au petit pois. Pour le bento, il y avait des maki, du poulet teriyaki, des sushi, un sashimi et encore de petits légumes. N’oublions pas des beignets de saumon vraiment délicieux. Malgré un chef un peu narquois et une serveuse un peu trop effacée, j’ai vraiment apprécié le repas typiquement Japonais.

Du Mardi au Samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h. Fermé le Lundi et le Dimanche.

 

Bento

Le Kobo – Ferme Yamashita, Rue des trois poiriers, Chapet, France

Le 4 December 2013, 20:55 dans Cuisine 0

30 juin. Grand soleil. Un logo digne de Totoro. Asafumi Yamashita nous accueille dans sa ferme perdue dans les champs de l’Ouest Parisien. Le maître cultive ses légumes pour les grandes tables Parisiennes au gré de ses humeurs et vous accueille le week-end, dans la grande pièce de leur ancien pavillon de chasse de Chapet. Voilà pour la partie théorique. J’ai pu lire que la ferme était dure à trouver mais nous y sommes arrivés directement avec le GPS. Monsieur Yamashita nous a ensuite accueilli, sourire aux lèvres, pour nous montrer son fameux potager mais aussi ses poules. Plusieurs serres se dévoilent devant nos yeux avec du maïs, des carottes rouges de Kyoto, des haricots, des navets, des potirons… Et les fameux melons dont la récolte a augmenté : elle passera de quatre à six par an, nous raconte notre hôte amusé ! Ensuite, nous rentrons dans l’ancien pavillon de chasse pour déguster dix plats concoctés par sa femme : dans de magnifiques céramiques, nous avons vu défiler des gésiers de poulet au gingembre, une espèce de purée au tofu et aux carottes, du wasabina au katsuboshi et au wakamame, du daikon à la sauce miso, du navet avec une pointe d’anchois, du poisson meringué au bouillon, du poulet croustillant au navet, une deuxième sorte de navet en salade, des udon au tempura d’oignons et de crevette et du mochi à l’abricot. Il y avait aussi un panel de quatre vins sélectionnés par le sommelier de l’Astrance. Malheureusement, il a fallu quitter cet havre de paix en gardant comme souvenir un accueil chaleureux, des images plein la tête et des "légumes déjà cuisinés" par le plus fameux potager de France.

Daikon au miso

Blueberry, 6 Rue du Sabot, Paris, France

Le 3 December 2013, 23:12 dans Cuisine 0

Oto-Oto est mort ! Vive Blueberry ! Autant vous dire que si vous cherchez à comparer, vous allez être déçu. Plus rien de Nippon à part le nom de "maki" à la carte… Malgré tout, c’est frais, c’est beau, c’est original. Le genre de restaurant pour impressionner les filles. Musique d’ambiance et service aimable, des plats certes moins gouteux que chez un vrai Japonais mais pour l’été ça se laisse déguster. Blueberry reste meilleur que Sushishop même si ce n’est qu’ersatz de Chiponais. Gardez ça en tête et vous ne serez pas déçu !

Autre vue

Voir la suite ≫